27 février 2013

Marche doucement, car tu marches sur mes rêves.

«Si je pouvais t'offrir le bleu secret du ciel Brodé de lumière d'or et de reflets d'argents Le mystérieux secret, le secret éternel De la nuit et du jour, de la vie et du temps   Avec tout mon amour je le mettrais à tes pieds Mais tu sais je suis pauvre et je n'ai que mes rêves Alors c'est de mes rêves qu'il faut te contenter Marche doucement, car tu marches sur mes rêves»   En relisant ce (magnifique) poème de Yeats, je me suis souvenue d'une conversation que j'avais eu avec ma mère, il y a déjà quelques mois. ... [Lire la suite]