Lettre adressée au Père Noël, (en dernier recours, vous l'aurez compris), il y a quelques années ( quand on commence à dire "quelques" au lieu de donner un chiffre précis, c'est le début de la fin... ça y est, je suis vieille, merci de me le rappeler foutu père noël!)

 

«  Cher Père Noël,

 

       cette année, comme tu dois le savoir, n’a pas exactement été une excellente année. En effet, entre le psychopathe maître-chanteur suicidaire, le meilleur ami qui se révèle être un amoureux transi et l’amant lointain lunatique qui ne fera jamais partie des personnes qui pensent à me souhaiter mon anniversaire, ça n’a pas été très évident.

Bien sûr, je sais que tu as fait de ton mieux, j’ai été gâtée tout le long de l’année si je mets de côté les hommes ( mais en fait je crois que je préfère les mettre au milieu, au dessus, sur les bords, autour et tout partout). J’ai bien réussi le concours d’entrée de la plus grande école de traduction du monde et j’ai bien conscience que, ça, c’est grâce à toi, parce que j’ai été bien trop occupé avec ***** pour réellement réviser quoi que ce soit... J’ai donc trouvé un bel appartement, déménagé du foyer familial ( mais ne t’inquiète pas, pas de changement d’adresse pour toi, je serais toujours chez papa-maman le 24, tu peux ramener tes pouvoirs magiques, comme d’habitude).

C’est pour ça que cette année, je fais encore appel à toi, cher Papa Noël, parce que j’ai confiance en toi, je sais que tu peux le faire! Cette année, concentre-toi sur une seule et unique chose. Je te demande de m’aider à trouver l’Amour (t'as vu, j'ai même mis une majuscule). 

 

 Cher Père Noël, s’il te plaît, apporte moi un homme. »

 

 

Ses doigts s’emmêlent dans mes cheveux alors qu’il s’agrippe à ma nuque.

 

Il m’embrasse comme personne ne m’a jamais embrassé et ça fait mal tellement c‘est bon. Je passe mes mains sous sa chemise pour les plaquer sur son dos nu et le serrer contre moi.

 

 

Je sais que c’est un peu vague, que la tâche va déjà être suffisamment dure comme ça, alors, je suis gentille, je t’ai préparé une petite liste:   

 

 

 

Une semaine plus tard, je le croise à une fête, il se fige quand il m'aperçoit. Puis il sourit. On parle toute la nuit, enfermés dans la salle de

bain. Sur l'écran de mon téléphone des dizaines d'appels en absence et de sms d'amis qui me ne trouvent plus. Me cherchent. Commencent

à fatiguer. S'apprêtent à partir. M'attendent à la voiture encore 10 minutes. Puis finalement sont chez eux, soit un peu inquiets ou un peu

vexés. Mais qu'importe! Lui aussi a perdu ceux qui l'accompagnaient, il n'y a que moi qui compte.

 Il dit que tomber sur moi est la plus belle des surprises et qu'on se reverra, c'est le destin.

 Enfin plus tard. En ce moment, il est un peu occupé.

 - Je voudrais pouvoir le voir en dehors d'une pièce close. Avec des gens autour, si possible.

 

 

Je l’attends, "par hasard", à la sortie de son travail.

Il pousse la porte, souriant, sa main refermée, serrée, sur celle d’une femme. D’une très belle femme.

Il me passe à côté, "Oh bonjour!" et dépose une bise sur chacune de mes joues, avant de s'éloigner. Toujours souriant, toujours avec elle.

Je frisonne en doutant que ça ait un quelconque rapport avec la température.

 - Cette fois, je le veux non-marié.

 

 

« Je suis vraiment désolé pour la dernière fois, que tu es dû voir ça, c’était mon ex-femme, on s’est marié il y a 3 ans, on était en instance

de divorce, c’était compliqué. Mais maintenant, ça y est, on est divorcé, tout est fini. »

- Bon, s’il le faut, il peut être divorcé. 

 

« Je te présente mes filles…

- Eventuellement, il peut avoir des enfants. J’aime les enfants après tout, je peux très bien devenir une belle-mère cool et marrante. Puis comme ça j’aurais les gosses à mi-temps sans les kilos de la grossesse. Ca peut le faire.

Ok, il peut avoir des enfants. 

 

, elles ont 8 et 6 ans »

- Je ne suis pas difficile, il peut avoir dix ans de plus que moi, la différence d’âge ne me dérange pas.

Tant que nous sommes sexuellement compatibles.

Et que tu m'augmentes pas mes capacités en calcul mental ( 8 ans - 3 ça fait combien déjà...??)

 

 

«  Bien sûr que je t’ai pas oublié, la nuit qu’on a passé ensemble, c’était pas rien.

C’est le genre de truc qui arrive une fois dans une vie… C’est juste que j’ai perdu ton numéro.

Mais cette fois, je le note! »

 - Je suis prête à accepter qu’il soit un peu mal organisé. Voire, un peu baratineur.

Il faut bien qu’il ait quelques défauts. Etant donné que, physiquement, il frôle la perfection. 

 

Bref, Père Noël, comme tu le vois, j’ai déjà une personne en vue ( ne me remercie pas) qui colle parfaitement, à ces quelques critères près et donc, il suffirait juste que tu me donnes un petit coup de pouce et qu’il se rende compte, par exemple, que je suis la femme de sa vie.

Ou alors, tu pourrais peut-être l’inciter à répondre à mes coups de téléphone et sms. Ou juste sms.

Ca serait un bon début.

 

Ne me déçoit pas, Père Noël, je commence à avoir une très mauvaise opinion des mâles de ce monde. Alors je compte sur toi,

je t’embrasse.

 

P.S.: Ou alors, trouve-moi un nouveau cerveau. Un tout neuf et sans l'option mémoire.

 

XoXo

                                                                                                                                                                  La fille H. »